Exitmusicforablog

High Tone - Acid Dub Nucleïk (Jarring Effects)

 

https://www.blog4ever-fichiers.com/2012/10/715728/htadn.jpg

 

Tracklist :

 

1/ Taniotoshi

2/ Short visit

3/ Do be dub addict

4/ Bad weather

5/ Worse & worse

6/ Spiral snake

7/ Buck up

8/ V.C.F. Ramble

9/ Enter the dragon

10/ Hard working

 

 

 

 

J’ai déjà évoqué ce qu’était le dub dans la chronique du dernier Brain Damage. Le dub et moi c’est une longue histoire d’amour et celle-ci a débuté à l’écoute de cet album de High Tone, un ovni à l’époque pour moi et une claque monumentale.

 

Le groupe, formé à Lyon en 1997, est composé de DJ Twelve alias Lionel Dumas derrières les platines, de Dominique Peter AKA "Selecta Dino" à la batterie et la programmation, Antonin Chaplin dit "Natural High" aux claviers et de Fabrice Oresta "Led Piperz" à la basse. Le quintet revendique depuis leur début un esprit punk, "do it yourself", jamais démenti qui fera leur force et leur singularité.

Ils sortent leur premier véritable album Opus incertum en 2 000 et se positionnent comme les leaders de la scène dub française aux côtés de Zenzile et d’Improvisators Dub tout en s’en démarquant avec un univers vraiment à part.

 

Le son de High Tone n’a pas grand-chose à voir avec celui des pionniers du dub jamaïcain (qui étaient seuls aux platines rappelons-le alors que là on parle d’un groupe à part entière), hormis cette basse omniprésente et les échos très appuyés. Les lyonnais aiment bien faire monter les bpm et c’est donc du dub survitaminé qu’ils nous offrent. Si vous vous attendez à planer à 15 000 comatant sur des atmosphères bien relax façon King Tubby, vous risquez d’être surpris.

 

High Tone est un groupe très friand d’expérimentations sonores et il ne se contente pas de livrer du dub classique, préférant lorgner vers des contrées inhospitalières comme la drum’n’bass, le hip hop ou ce je ne sais quoi indéfinissable qu’on qualifiera (comme souvent quand c’est trop complexe) de "musique électronique". Au début on parle également d’ethno-dub en raison de leur appétence pour les sons venus d’ailleurs.

 

Mais trêve de bavardage, passons à cette fameuse galette, ADN pour Acid Dub Nucleïk, publiée en 2002. Le premier morceau, "Taniotoshi", est déjà des plus déroutants, on n’a jamais rien entendu de semblable. La montée du skank, l’apparition progressive de la basse puis les sonorités orientales nous transportent d’emblée. Le tempo est lent, tranquille, les premiers samples et scratches sont redoutablement efficaces. High Tone nous fait voir du pays et on apprécie grandement le voyage.

 

On poursuit le trip avec une "short visit" au rythme trépidant. La basse est monumentale, la rythmique hyper travaillée résonne de toutes parts dans les enceintes, les échos se superposent et nous on écoute religieusement et on hallucine. Qui sont donc ces barges ?

 

Les lyonnais s’amusent comme des petits fous, ils s’aventurent un peu partout et retombent toujours sur leurs pieds. "Do be dub addict" démarre comme un bon dub roots à l’ancienne avant de partir en Drum’n’Bass. Toujours avec une grande maitrise.

 

Ah oui, un petit conseil en passant, si vous voulez tester l’efficacité de votre nouveau caisson de basse, faites-lui cracher du High Tone, il vous remerciera. Les voisins un peu moins…

 

"Bad weather" symbolise à elle seule le son High Tone. L’intro est hallucinante. Des bruitages d’explosion, la basse de mammouth qui débarque, on a compris qu’on va s’en prendre une belle. On rajoute le petit skank qui va bien, la rythmique qui claque, le tout saupoudré d’effets et bruitages en tout genre (sirènes de flics), de breaks orientalisants du plus bel effet et on obtient un truc de fou qui retourne tout sur son passage et qui met particulièrement le feu sur scène.

 

Ça c’est pour le côté galvanisant mais on a d’autres choses à vous proposer mon bon monsieur.

Pour se remettre de ces secousses, les lyonnais nous servent également des virées envoûtantes et hypnotisantes ("Spiral snake"), des trucs vaguement hip hop, clairement barrés, toujours brillants ("worse and worse", "V.C.F. ramble", ou la si entrainante "buck up").

 

Ils ont aussi le chic pour dénicher des samples de malade qu’ils soient issus du hip hop ("scenario" des tribe called Quest dans "V.C.F. ramble"), de jeux vidéos (Mortal Kombat dans "Worse and worse"), de films (Dune dans "Buck up"). Ou bien des voix arabisantes aussi superbes qu’improbables que t’entendras plus jamais de ta vie et qui, là, collent parfaitement à leur univers mystique.

 

Comme les répliques du séisme "bad weather", "enter the dragon" va encore plus loin et nous met en transe. Un cri de gonzesse nous avertit mais le mal est fait. Le morceau va à 2 000 à l’heure dans une Drum’n’Bass frénétique, des samples de films font monter la tension lors des breaks ravageurs et les montées sont juste monstrueuses. Un morceau épique !

 

Et ce n’est pas fini. "Hard working" est dans la même veine. On a compris comment ça marche High Tone mais on va s’en prendre une derrière pour la route, juste pour être sûr hein. Superbes sonorités orientales au départ, basse gargantuesque tout du long qui porte le morceau à bout de bras, rythmique de folie, bruitages et samples qui collent à la perfection. À partir de là, on a définitivement compris qu’il faudrait compter sur High Tone.

 

Sur scène, on avait de bons à-priori, mais on ne savait pas encore ce qu’ils valaient avant que les Lyonnais publient un album live absolument exceptionnel. Soucieux de se renouveler en permanence, ils se sont parfois un peu égarés en chemin (l’album Wave digger est clairement moins réussi) mais leur discographie a quand même fière allure et peut faire bien des envieux : Underground wobble est un disque remarquable, tout comme certaines de leurs collaborations à l’image de Zentone avec le groupe Zenzile (dont nous reparlerons).

 

En attendant, pour vous lancer, commencez par ADN. Le tout est à déguster sans modération. Au casque, cela va sans dire.

 

JL

 

Écoutez Bad weather



02/11/2012
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Musique pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 23 autres membres